Thérapie des organes et des systèmes


La détérioration organique que les gens connaissent avec le temps est principalement due aux dommages produits par les radicaux libres sur les tissus cellulaires. Ces radicaux libres sont des molécules hautement réactives qui, avec le temps et les effets cumulatifs, peuvent endommager les tissus et les organes, en affectant leurs fonctions. Ces dommages sont connus sous le nom d’oxydation cellulaire ou de stress oxydatif et sont principalement responsables du vieillissement et des affections liées à l’âge.

La production de radicaux libres dans les cellules augmente à mesure que la personne est exposée à des polluants environnementaux et industriels tels que : la fumée, les pesticides, les produits chimiques, les aliments gras, le soleil, la fumée de cigarette, l’alcool, le stress, etc. et, par conséquent, le vieillissement et la détérioration de l’organisme dépendent du mode de vie des personnes. C’est pourquoi la durée de vie moyenne des personnes est plus courte dans les pays pauvres, où la pollution environnementale est élevée et les habitudes moins saines.

La détérioration des organes sous l’effet des radicaux libres n’est pas toujours uniforme, mais certains organes, en raison de conditions héréditaires, de traumatismes ou de maladies infectieuses et dégénératives, se détériorent plus que d’autres. Pour ces cas, Biocell Ultravital propose un ensemble de thérapies revitalisantes, qui bénéficient à des organes spécifiques ou à l’ensemble du corps.

Les thérapies 4G de Cellorgane agissent directement sur les cellules, en induisant un nettoyage du matériel biologique accumulé, en favorisant l' »Autophagie », par laquelle la cellule digère les déchets qui, une fois réduits à leurs éléments de base, sont réutilisés pour fabriquer de nouvelles protéines, enzymes, lipides, etc. De cette façon, les cellules, privées du matériel biologique accumulé, peuvent progressivement récupérer leur fonctionnalité, soutenues par les différents composants des thérapies.

Les tissus embryonnaires dans leurs formules avec des enzymes, des coenzymes, des nutriments catalytiques et avec l’incorporation de biopeptides, parviennent à activer et à réduire sensiblement les dommages futurs des radicaux libres en neutralisant une grande partie d’entre eux.