Santé de la peau et des muscles


La peau forme la couche limite extérieure entre l’être humain et l’environnement, et dans cet endroit très exposé, elle agit d’une part comme une barrière, et d’autre part comme un lien entre le monde extérieur et les organes internes. Avec une surface d’environ 2 mètres, elle est le plus grand organe du corps et doit remplir un grand nombre de tâches vitales.

Lorsque la surface est intacte, la peau empêche la perte de fluides corporels. Elle a une grande capacité de résistance et préserve les organes internes des attaques qui peuvent être causées par des facteurs externes. Elle protège contre l’invasion des micro-organismes et peut résister dans une certaine mesure aux influences néfastes de certains produits chimiques et des rayons UV.

La peau possède son propre cycle de renouvellement. Les cellules de la peau se régénèrent continuellement dans la couche la plus profonde de la peau et remontent à la surface, remplaçant les anciennes cellules. Cependant, avec l’âge, le taux de renouvellement cellulaire diminue, ce qui entraîne des changements dans l’état de la peau.

Les cellules musculaires sont hautement spécialisées et sont appelées fibres musculaires. Le cytoplasme est appelé sarcoplasme et la membrane cellulaire sarcolemme. Le cytoplasme est rempli de myofibrilles composées de filaments d’actine et de myosine alternés qui, lorsqu’ils glissent les uns sur les autres, donnent à la cellule sa capacité de contraction. Les cellules musculaires sont beaucoup plus longues que larges, elles sont souvent appelées fibres musculaires, mais il ne faut pas les confondre avec la forme de la substance intercellulaire, c’est-à-dire les fibres collagènes, réticulaires et élastiques, puisque ces dernières ne sont pas vivantes.

Selon son emplacement et ses différentes caractéristiques structurelles, le tissu musculaire est divisé en trois types : le tissu musculaire squelettique, le tissu musculaire cardiaque et le tissu musculaire lisse. Le muscle squelettique peut se contracter ou se détendre volontairement, tandis que le muscle lisse et le muscle cardiaque se contractent involontairement ou automatiquement.

Il existe de nombreuses maladies qui peuvent se produire dans la peau et les muscles, d’où l’importance de les prévenir en fournissant les nutriments nécessaires aux cellules qui composent le système dermique et musculaire, en empêchant les symptômes du vieillissement de la peau et de la flaccidité musculaire d’apparaître à un âge précoce qui ne représente qu’en apparence pour la population âgée.